Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

Divers 

Commerce équitable

mardi 18 avril 2006, par VoyagesBaroude

"Commerce équitable" qu’est-ce au juste ?

À force de l’entendre et de le voir dans diverses places de Montréal, dans les cafés ou magazins, j’ai creusé un peu, histoire de me coucher un peu moins idiot ou un peu plus instruit !...et voilà je vous fait une petite compilation.

Historique :
Le commerce équitable est issu de mouvements de citoyens attachés aux principes de l’autogestion et solidaires envers les populations du tiers-monde. Les Américains sont les premiers, avec Thousand Villages et SERRV, à se lancer dans le commerce équitable dès la fin des années 1940. L’Europe fait ses premiers pas à la fin des années 1950 avec OXFAM qui commercialise de l’artisanat fabriqué par des réfugiés chinois, et crée en 1964 la première organisation de commerce alternatif (ATO).

La deuxième conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (en 1968 à New Delhi) marque la mémoire collective par le slogan « Trade, not Aid », laissant dans son sillage des initiatives toujours plus nombreuses. Un mouvement européen de commerce équitable se développe presque simultanément, tout d’abord au Nord de l’Europe (Pays-Bas).

Bien que le commerce équitable renvoie à des réalités propres à chaque pays, le partage d’une conception identique du développement et de l’économie mondiale facilite la réalisation d’actions communes. En 1994, 15 associations nationales de 13 pays européens se regroupent au sein de NEWS ! (Network of European World Shops). Au total, cela représente :

- plus de 3 000 associations locales animées par près de 100 000 personnes (essentiellement bénévoles).
- 250 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 1999.
- 400 groupements de producteurs du Sud bénéficiaires dans 50 pays du Sud, soit environ 800 000 familles (5 millions de personnes).

Qu’est-ce que c’est ?
La définition du commerce équitable a été élaborée par les acteurs du Nord et du Sud impliqués dans le commerce équitable et regroupés au sein de FINE, groupe de travail regroupant quatre structures internationales de commerce équitable ( FLO-I : Fair Trade Labelling Organisation International, IFAT, NEWS ! et EFTA ) :

« Le commerce équitable est un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleurs conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète. Les organisations du commerce équitable (soutenues par les consommateurs) s’engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser l’opinion et à mener campagne en faveur de changements dans les règles et pratiques du commerce international conventionnel. »

Depuis quelques années, le commerce équitable s’impose comme étant une alternative efficace pour réduire les inégalités et redonner à l’homme sa place dans les échanges commerciaux internationaux.

Visant à établir un rapport d’échanges satisfaisants pour tous - du producteur au consommateur - le commerce équitable est fondé sur les principes suivants :
- assurer une juste rémunération du travail des producteurs et artisans les plus défavorisés, leur permettant de satisfaire leurs besoins élémentaires : santé, éducation, logement, protection sociale·
- garantir le respect des droits fondamentaux des personnes (refus de l’exploitation des enfants, de l’esclavage... )
- instaurer des relations durables entre partenaires économiques
- favoriser la préservation de l’environnement
- proposer aux consommateurs des produits de qualité.

Comment ça marche ?
La relation commerciale avec les producteurs est assurée par une société anonyme, Solidar’Monde, centrale d’importation et de distribution créée en 1984 à l’initiative de la Fédération Artisans du Monde, d’Agir Ici et du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD). Elle coordonne l’importation et la distribution des produits. Ses principaux actionnaires sont le CCFD, la Fédération Artisans du Monde, la Société Civile Capital Solidaire.

Qu’en resort-il de toutes ces actions ?
S’il est clair que les prix payés par le commerce équitable sont généralement supérieurs aux prix moyens du marché local, du fait de l’importance et de la relative régularité de ses commandes, le commerce équitable permet aux producteurs d’avoir accès à un revenu auquel souvent ils n’avaient pas accès auparavant, ou en tout cas pas de manière aussi régulière.

Handicapés, intouchables, femmes, de nombreuses personnes n’ont pas ou rarement accès à des activités professionnelles et donc à un revenu. La rareté du travail et l’incompatibilité avec leur situation ou leur niveau de qualification entraînent des situations de pauvreté. Un des changements fondamentaux que permet le commerce équitable est de fournir à ces personnes un métier, une activité rémunérée et compatible avec leur situation : le travail à la tâche à domicile permet de concilier activité productive et activité domestique par exemple.

Lieu :

GIF - 81.8 ko
Carte de producteurs du commerce équitable
(Cliquer sur la carte pour l’agrandir)

Voilà, j’espère que cette introduction vous aura éclairé et sensibillisé sur le "commerce équitable". Pour la suite, je vous laisse quelques liens pertinents qui vous donneront de plus amples renseignements sur le sujet.
(L’ensemble des renseignements a été pri sur les sites ; Artisans du monde.org ; commercequitable.org)

Boite à outils

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub