Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

Divers 

Eolienne flottant à 300m de haut

vendredi 7 avril 2006, par VoyagesBaroude

En surfant sur le web, je suis tombé sur cet article dans le journal "le monde" sur un systême d’energie en étude, des éoliennes aériennes. A date c’est le systême que j’ai vu qui aurai le moins d’impact sur la nature autant sur la mise en place et la structure que sur la production d’energie. Même si ça n’a pas un rapport direct avec le voyage je trouvais bien de partager c’est info.

L’article :

Les éoliennes peuvent être des structures efficaces pour produire de l’énergie renouvelable. Mais leur taille de quelques dizaines de mètres ne leur permet pas de capter les vents les plus puissants, circulant à une altitude élevée. D’où l’idée de l’entreprise américaine Magenn Power, basée dans l’Ontario : concevoir une éolienne individuelle, sorte de ballon gonflable s’échappant dans les airs.
La société travaille sur le prototype d’une turbine emprisonnée dans un dirigeable rempli d’hélium, l’Air Rotor System, pouvant flotter jusqu’à 300 mètres d’altitude.
Cette idée pour le moins surprenante est le fruit de la réflexion de Fred Ferguson, un ingénieur aéronautique spécialisé dans la construction de ballons dirigeables. "En 2002, après la crise qui avait plongé la Californie dans le noir, de nombreuses personnes cherchaient de nouveaux moyens pour produire de l’électricité. C’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé mes recherches", explique l’inventeur.
Ce dernier imagine déjà que son produit pourrait répondre aux problèmes de production d’électricité dans les pays en voie de développement ou être une solution d’appoint en cas de catastrophe naturelle.
L’Air Rotor System est un dirigeable dont la forme s’apparente à celle d’un moulin à eau. Les pales sont entraînées par le souffle du vent et tournent sur un axe horizontal. Des générateurs intégrés au dirigeable transforment l’énergie de ce mouvement en électricité, comme dans une éolienne traditionnelle. Les câbles retenant la structure transmettent aussi l’électricité au sol.
Ces éoliennes flottant à 300 mètres d’altitude ne pourraient-elles pas entraver l’espace aérien ? Fred Ferguson précise que chaque ballon sera équipé de matériels permettant aux avions de le détecter. Une série de tests a déjà été effectuée et un premier prototype est en cours de finalisation. Et, déjà, Krystal Planet, une entreprise américaine du Kansas spécialisée dans les énergies renouvelables, a passé un accord pour distribuer d’ici à la fin de l’année une première version de l’éolienne volante, d’une puissance de 4 kilowattheures.
Pour l’entreprise, le principal atout de l’Air Rotor System est son prix potentiel (un peu moins de 8 400 euros), bien inférieur à celui des éoliennes classiques. Ce générateur permettrait une production de l’ordre de 2,5 centimes d’euro le kilowattheure, selon les estimations de l’entreprise.

Boite à outils

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub