Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

OcéanieAustralie 

Football australien appelé aussi "Footy"

mardi 13 novembre 2012, par VoyagesBaroude

Généralité :

Le football australien ou Footy, ou encore l’Australian Rules Football, est un sport collectif qui se rapprocherai un peu du rugby. Ce sport se compose de deux équipe de 18 joueurs et ce pratique sur un grand terrain ovale, avec un ballon ovale.

Origine et histoire

On date la création du football australien ou "footy" a 1857 par Tom Wills qui après ses études en Angleterre à l’école de Rugby où il était capitaine de l’équipe de football (qui deviendra plus tard le rugby)Une fois rentré en Australie. Il écrit alors une lettre au Bell Sporting Weekly, un journal sportif de Melbourne, pour demander la création d’équipes de football afin que les joueurs de cricket puissent rester en forme durant l’hiver.

La première version des règles du football australien est rédigée entre autres par Tom Wills à Melbourne en 1859 au Melbourne Cricket Club , ce qui en fait le deuxième plus vieux code de football, derrière le rugby, puisque le football ne voit ses règles écrites qu’en 1863 et le football américain en 1869.

On relate 3 théorie expliquant l’origine du football australien.

- Première hypothèse, le football australien serait un « dérivé » du rugby.

- Deuxième hypothèse, se sport serait issu des aborigène. Tom Wills a grandi dans l’ouest du Victoria et avait de nombreux contacts avec la tribu aborigène des Djabwurrung, il parlait couramment leur langue et jouait beaucoup avec les enfants aborigènes vivant près de chez son père. À cette époque, les Aborigènes du Victoria jouaient avec une balle faite en peau d’opossum à un jeu appelé marngrook, ressemblant beaucoup au football australien. Cette théorie d’un jeu purement australien hérité des premiers habitants du pays séduisit facilement la population. Les Australiens préfèrent cette hypothèse à l’idée que leur sport national provienne des ex-colons britanniques. Ils poussèrent même l’identification jusqu’à prétendre que le terme mark serait issu du mot aborigène mumarki utilisé pendant les rencontres de marngrook

- Troisième hypothèse est celle de l’influence irlandaise. Il ne fait aucun doute, même pour un novice, que le football australien et le football gaélique sont deux sports très proches. Dès 1843, les colons irlandais célébraient la fête de la Saint-Patrick en organisant une rencontre de caid, forme ancienne du football gaélique. Mais les règles gaéliques n’étant pas codifiées au moment où Wills codifia les règles australiennes, donc il est presque impossible de savoir si le football australien est vraiment dérivé du football gaélique. Il est probable, vu les liens entre Irlandais et Australiens, que les deux sports se soient influencés mutuellement.

Règle du jeu

Le terrain

Du fait de ses origines le football australien se joue sur un terrain de cricket, il s’agit d’un ovale de 135 à 185 mètres de longueur sur 110 à 155 de largeur. En comparaison un terrain de rugby mesure environ 100 m de long sur 65 m de large. Le terrain est recouvert d’herbe, bien que dans les régions centrales de l’Australie le terrain est généralement en terre à cause du climat désertique. Plusieurs lignes sont tracées sur le terrain :

PNG - 27.8 ko

- Une ligne de touche (ovale) qui délimite la surface du terrain.
- Un carré central de 50 m de côté.
- Un rond central de 3 m de diamètre, qui définit la zone de mise en jeu du ballon.

Un autre rond central de 10 m de diamètre, dans lequel un ruckman seul de chaque équipe doit rester jusqu’à la mise en jeu du ballon.
Deux demi-cercles de 50 m de rayon indiquant la zone où l’on se trouve à 50 m ou moins des buts.

Un rectangle de 9 m de long et dont la largeur est égale à l’espacement entre les poteaux de goal, devant ces derniers.

En Europe les terrains de cricket sont très rares, sauf en Angleterre, et les matchs se jouent donc le plus souvent sur des terrains de rugby puisque les poteaux sont assez similaires, ou de football en changeant les poteaux dans la mesure du possible. Quand les conditions le permettent, on arrondit les angles du terrain pour avoir une forme plus conventionnelle. La différence de surface du terrain est compensée par le fait que l’essentiel des équipes européennes jouent à 9 et non à 18.

L’équipe :

Une équipe de football australien est composée de 18 joueurs sur le terrain et de 4 remplaçants. Sur le terrain, les joueurs se répartissent en 2 lignes de 3 dans chaque demi-cercle des 50 m, 4 joueurs dans le carré central, et les 2 derniers de chaque côté du carré central. Bien sûr pendant les phases de jeu les joueurs sont amenés à se déplacer sur le terrain et à sortir des zones citées ci-dessus.

- Le plein-avant (full-forward) (1) s’oppose au plein-arrière (full-back) adverse (10)
- Les deux avants-poches (forward pockets) (2) s’opposent aux arrières-poches (back pockets) adverses (12)
- Le demi-avant central (centre half-forward) (3) s’oppose au demi-arrière central (centre half-back) adverse (9)
- Les deux flancs demi-avants (half-forward flanks) (4) s’opposent aux flancs demi-arrières (half-back flanks) (11)
- Les deux ailiers (wings) (5), le demi de mêlée (ruckman) (6), le rôdeur de mêlée (ruck rover) (7) et les deux rôdeurs (rovers) (8) s’opposent à leurs homologues adverses.

Passer le ballon :

Au footy, le ballon doit toujours être frappée, que ce soit avec la main ou avec le pied, autrement il y a faute et le ballon est rendu à l’adversaire.

Il existe deux types de passes :

- À la main, c’est le handpass (ou handball), le ballon est tenu dans la paume d’une main (gauche par exemple) et est frappé avec le poing (droit) à l’extrémité la plus proche du corps, ce qui a pour effet de faire tourner le ballon en arrière et de stabiliser sa trajectoire. Un bon joueur se doit de maîtriser le handpass aussi bien avec la main droite que la main gauche.

- Au pied, c’est le kick, il existe trois façons de frapper le ballon avec le pied :
le drop punt, le plus précis et le plus facile,
le torpedo, peu précis mais qui permet de tirer plus loin,
le banana, qui donne une trajectoire courbe au ballon, très utilisé par les forwards et les back pockets.

La difficulté des passe réside dans la forme du ballon, il faut taper au bon endroit, là où les coutures se rejoignent.

Pour emmener le ballon vers les buts adverses, les joueurs peuvent choisir de se faire des passes ou de traverser le terrain en courant.

S’ils choisissent la deuxième solution, ils doivent impérativement faire rebondir le ballon tous les 15 mètres minimum, sous peine de devoir le rendre à l’équipe adverse.

Le mark :

Si un joueur rattrape un kick, venant d’un de ses coéquipiers ou non, sans que le ballon ait touché le sol, on dit qu’il prend un mark.

Une fois le mark pris, le jeu s’arrête et le joueur qui a rattrapé le ballon peut en disposer comme il le souhaite sans être dérangé par l’équipe adverse. Le mark n’est validé que si la ballon a parcouru plus de 15 mètres. Le joueur peut tenter de marquer un goal s’il est assez près des buts, ou de faire une passe à un de ses coéquipiers. Il peut également décider de ne pas profiter de son mark et surprendre la défense adverse en courant vers les goals, le jeu reprenant alors son cours normal et le joueur pouvant se faire tacler.

Les contacts :

Le football australien a la réputation d’être un sport violent. Bien que les contacts soient autorisés, ils ne sont pas aussi nombreux que certains le prétendent.

La plupart des contacts sont aériens les marks étant toujours très disputés, et les joueurs n’hésitent pas à se servir de leur coéquipier ou adversaire comme tremplin pour s’élever au-dessus du pack et s’emparer du ballon. Si on ajoute à cela le fait que les joueurs n’ont droit à aucune protection à part le protège-dents, on comprend d’où vient la réputation du footy. Il arrive tout de même que certains joueurs portent un casque de rugby, mais c’est généralement pour des raisons de santé.

Dans les règles officielles tous les coups sont permis tant que le joueur garde les yeux sur le ballon et que son intention n’est pas de blesser son adversaire, seule la manchette est strictement interdite. Les plaquages sont permis, mais seulement entre les épaules et les hanches. Il est également permis de jouer le joueur s’il se trouve à moins de 5 mètres du ballon, pour protéger un coéquipier ou simplement s’assurer la possession du ballon, c’est ce que l’on appelle le sheperd. Parfois, un joueur utilise le dos d’un de ses adversaires comme tremplin afin de receptionner un kick, ceci est appelé un specky (venant de spectaculaire).

Marquer des points :

Au footy, les buts sont constitués de quatre poteaux verticaux qui sont situés sur la ligne de touche, de part et d’autre du terrain dans la longueur. Il y a deux poteaux de but (en anglais, goal posts) et deux poteaux arrières (en anglais, behind posts). Les poteaux de goal doivent mesurer au minimum 6 m et être espacés de 6,5 m. Les poteaux de behind, qui mesurent au moins 3 m au minimum et se trouver de chaque côté des poteaux de goal, l’espacement étant d’environ 6 m. Dans la réalité la hauteur des poteaux est généralement multipliée par deux.

Pour marquer, il faut que le ballon passe entre les poteaux de goal ou de behind, les points n’étant validés que si le ballon a été frappé au pied. Si le ballon passe entre les deux poteaux de but, c’est un but, ce qui rapporte 6 points à l’équipe. Si le ballon passe entre un poteau de behind et un poteau de but, s’il touche un des poteaux de but avant de passer entre les deux poteaux de but, ou s’il est touché par un joueur avant de franchir la ligne de touche, c’est un behind qui rapporte un point.

Le ballon :

Le ballon de football australien est ovaleil est un peu plus petit qu’un ballon de rugby et beaucoup plus allongé. Il est fait en cuir et de couleur rouge lorsque le match est joué en plein jour et jaune ou blanc si le match se déroule la nuit, ce qui en permet une meilleure visibilité.

Sherrin est la marque historique du ballon, cette société étant à l’origine de la conception de sa forme. La ligue de football australien (AFL) utilise encore aujourd’hui les ballons de cette marque.

Arbitrage et fautes

Les arbitres :

ls sont sept sur un terrain de football australien :
- trois arbitres de champ
- deux arbitres de buts
- deux arbitres de touche et un remplaçant.

Les arbitres de champ ont pour rôle de surveiller les joueurs pendant les phases de jeu. Ils peuvent faire un rapport sur un ou plusieurs des joueurs qui auraient commis une faute grave, ce dernier pourra alors être suspendu pour le prochain match. Ils mettent le ballon en jeu au début de chaque quart-temps et après chaque goal en le faisant rebondir dans le rond central, c’est le bounce. Les ruckmen de chaque équipe s’affrontent alors dans un duel aérien similaire à l’entre-deux du basket. Ce sont également les arbitres de champ qui accordent les points, sur suggestion de l’arbitre de but. Les arbitres de touche signalent toute sortie du ballon. Le ballon est considéré en touche s’il est sorti complètement du terrain. Si le joueur qui possède le ballon met un pied, ou plus, hors de la zone de jeu, la balle n’est pas considérée comme en touche. C’est l’arbitre de touche qui se charge de remettre le ballon en jeu en le lançant dans l’aire de jeu en tournant le dos à celle-ci. Les arbitres de but restent derrière les buts et ce sont eux qui déterminent si le joueur a marqué un goal, un behind ou aucun point. Ils signalent les points marqués en agitant deux drapeaux blancs.

Les fautes :

Une faute est sifflée par l’arbitre de champ si :

- un joueur a lancé la balle au lieu de la taper
- un joueur pousse un adversaire dans le dos
- un joueur cherche intentionnellement à blesser un de ses adversaires
- un joueur garde le ballon alors qu’il est au sol

Un joueur ne peut être exclu du terrain, peu importe ses agissements. La seule chose qu’il risque, c’est d’être suspendu pour les prochains matchs, dans ces conditions les joueurs s’en donnent à cœur joie quand ils disputent leur dernier match.

C’est seulement lorsque les joueurs saignent ou que leur maillot est déchiré qu’ils doivent quitter le terrain, ils ne peuvent revenir que lorsqu’ils ne saignent plus, c’est ce qu’on appelle la blood rule. Les joueurs concernés par la blood rule se font remplacer le temps de se faire soigner.

Liens utiles :
Informations trouvées sur wikipédia

Boite à outils

Canberra
Horaire19:50:06 PM

Australie - Fiche pays

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub