Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

AsieExtrême-OrientJapon 

Hiroshima

mercredi 10 février 2010, par Cyril, Dominique

Retour Palais impérial Nikko Kegon Taki Parc Ueno Akihabar - Tokyo Kamakura - La Matsuri Daibutsu de Kamakura De Tokyo à Fukuoka Kumamoto Mont Aso Kumamoto Trajet jusqu’à Beppu Beppu la ville Beppu 8 enfers Usuki

Trajet de la traversée du port Taketatsu à Tokuyama


Afficher De Beppu à Hiroshima sur une carte plus grande


Le lendemain de notre visite à Usuki, nous avons quitté Beppu direction Hiroshima. Pour nous y rendre nous avons décidé de prendre le ferry. Le trajet se fait très bien car il y a une ligne régulière Beppu-Hiroshima. Il faut d’abord prendre un autobus (1h30 environ) qui part du centre-ville de Beppu devant le grand magasin "TOKIWA Department Store" (5 minutes à pied de l’auberge Kokage) et qui relie le débarcadère de Kinihagashi, direction Tokuyama (à peu-prés 2h de traversée). L’autobus relie directement Hiroshima en sortant du ferry, mais le trajet était moins cher si on stoppait à Tokuyama puisque nous avions nos Rail Pass qui couvraient le distance jusqu’à Hiroshima (aller simple 3 700 Yen au lieu de 5 500 Yen environ payable en cash dans le bus). Le chauffeur nous a laissé à l’arrêt de la gare où nous avons pris le train jusqu’a Hiroshima (environ 45-60 minutes).

HIROSHIMA

Dés notre sortie du train nous avons laissé nos sacs en consigne. Après avoir glané quelques renseignements à l’info touristique de la gare, nous avons été visité le jardin Shukkei-en qui est à 15mn à pied de la gare et qui est très beau.

Shukkei-en

(entrée 250 Yen par personne)

Alors un peu d’historique. La construction du jardin Sukkei-en a commencé en 1620 pendant la période d’Edo sur l’ordre d’Asano Nagaakira Hiroshima. Le seigneur à convoqué un expert dans la construction des jardins japonais de Kyoto.

Les jardins furent ouverts au public, et en 1940 la famille Asano qui en a fait don à la préfecture d’Hiroshima.

Le jardin a subit d’importants dommages suite à l’attaque nucléaire. Il est devenu un refuge pour les victimes de la guerre. Après des rénovations, il a rouvert en 1951.

Regardez bien cette photo en détail. Vous verrez un homme d’une soixantaine d’année dans l’arbre (un pin qui penche sur la gauche) en train d’enlever les aiguilles de pin mortes à la main, le souci du détail :-)

Après avoir récupéré nos sacs à dos, direction l’auberge de jeunesse J-Hoppers que nous vous recommandons d’ailleurs. Elle est très récente (2006) et du coup, on dort dans des chambres quasiment neuves (styles japonais et occidental disponibles). Et le staff parle anglais !

Bon, vous allez dire qu’on parle que de bouffe, ce qui n’est pas faux non plus, mais là, c’est spécial. À Hiroshima, il y a un incontournable à ne pas rater le l’Okonomiyaki avec une petite bière pour accompagner le tout un vrai régal. Par contre prévoyez-vous une marche après car ça cale.

On a trouvé un super restaurant familial, "Okonomi-ya", à 5 minutes à pied de l’auberge (demander le plan au staff) ! On y est retourné le lendemain soir, et ça glisse bien avec du saké aussi :-)
voir photo de la devanture : http://hiroshima.j-hoppers.com/neighborhood/okonomiya.htm

Vers le parc de la paix...

Parc de la Paix

Parc de la paix en mémoire de toutes les victimes de l’attaque nucléaire du 6 août 1945.

Pour être honnête, il y une ambiance très particulière dans Hiroshima. Déjà par son architecture, car contrairement aux autres villes qu’on a visitées et traversées où l’urbanisme japonais est complètement hétéroclite, tout le cœur d’Hiroshima a été entièrement reconstruit. Du coup on n’y retrouve pas agencement si particulier où l’ancien se mêle avec le nouveau, les poteaux électriques et les jardins.

En fond, le Genbaku Dome, ce bâtiment qui est devenu tristement célèbre car il marque le lieu ou la bombe a explosé, enfin l’axe pour être plus exact car la bombe a explosé en l’air pour faire plus de dégâts sur un grand diamètre (mais du coup le sol a été moins exposé aux radiations directes).

Musée de la paix

(entrée 50 Yen par personne)

Et bien sûr quand on arrive aux environs du musée de la paix, toute la lourdeur de l’événement qui s’est passé sur les lieux vous rattrape.

L’heure où la bombe a explosé.

La boule rouge sur la maquette c’est l’altitude à laquelle a explosé la bombe : 600 mètres au dessus de la ville et à 300 mètres de sa cible originale (elle a légèrement déviée...) créant une zone instantanément dévastée sur un rayon de 2 km de diamètre,

On a croisé beaucoup d’écoles en visite.

Don de la Corée au Japon : Taiko mémorial consacré aux victimes coréennes de la bombe.

À l’intérieur du musée, il y énormément de choses : photos, vidéos, maquettes de l’attaque bien sûr. Il y aussi l’historique d’Hiroshima avant la tragédie et comment les États-unis en sont venus à choisir cette cible.

Mais il en ressort aussi avec quelle énergie les habitants ont remonté la ville. En quelques jours l’électricité et une portion du tramway avaient été rétablis.

Suite, Miyajima , l’ile sacrée


Liens


Trajet en ferry
http://www.rakubus.jp/english/rosen/bep_hrs.html

Auberge de jeunesse J-Hoppers
20 minutes en tramway de la gare - 5 minutes à pied du Mémorial de la paix :
http://hiroshima.j-hoppers.com/

Parc de la paix :http://www.pcf.city.hiroshima.jp/

Guide de ville - "Get Hiroshima" :
http://www.gethiroshima.com/

À noter également que la province est très réputée pour son saké (genre AOC). Voir SAIJO, fief des brasseries ancestrales de saké à 30 minutes en train d’Hiroshima
http://www.saijosake.com/,
malheureusement que nous n’avons pas eu le temps de visiter....

Boite à outils

Tokyo
Horaire20:56:31 PM

Japon - Fiche pays

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub