Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

AsieExtrême-OrientJapon 

Kyoto, la ville de l’empereur

jeudi 6 janvier 2011, par Thierry

Kyoto est une des anciennes capitales du Japon (après Nara) du VIIIème siècle au début du XVIIème siècle. Bien qu’elle perde son statut de capitale du shogunat, elle
reste la capitale de l’empereur jusqu’à la restauration Meiji en 1868. C’est une des destinations phares lorsqu’on visite le Japon car n’ayant pas été bombardée lors
de la seconde guerre mondiale, elle a gardé ses nombreuses richesses. Lesquelles sont encore amplifiées avec les sakuras en fleurs au printemps. Autant dire que l’on n’aura que
l’embarras du choix pour visiter la ville et il serait dommage de ne pas y rester au moins deux jours (je conseille même minimum trois jours).

Voici ci-dessous une sélection de mes visites.


Le château Nijo, classé à l’Unesco, a été construit en 1603 pour le shogun Tokugawa Ieyasu.

Lors de sa visite, on est d’abord surpris par son agencement car les salles ne sont jointes que par un coin. Mais ce qui surprend le plus est sans doute son plancher dit "rossignol". Ce plancher a la particularité de produire un son ressemblant à celui de l’oiseau lorsque l’on marche dessus. Il servait ainsi d’avertisseur pour tromper un ennemi qui se serait introduit en cachette.

Les murs inclinés des fortifications sont visibles à partir des jardins. Un lieu accessible avec un petit supplément permet d’assister à la célèbre cérémonie du thé. Le thé en poudre est apporté tel quel puis mélangé à de l’eau chaude. Je recommande : d’autant qu’on le boit avec des biscuits japonais.


Le quartier de Gion est très visité pour y rencontrer les célèbres geishas, ces dames de compagnie au visage fardé de poudre de couleur blanchâtre.

Dire que c’étaient des hommes qui tenaient ce rôle lors de leur apparition au XVIIème siècle...

Ensuite, pourquoi ne pas coupler la visite avec le théâtre de Gion corner. C’est l’occasion de voir sur scène une danse de maiko (geishas en apprentissage), mais aussi d’autres spectacles traditionnels du Japon.


Pour le bouddhisme zen, il faut visiter le temple Ryoanji qui est classé à l’Unesco.
Comme pour tout temple zen, on a un jardin sec qui représente le monde dans son ensemble...

...et un jardin humide qui représente la vie.


L’un des plus beaux temples de Kyoto est sans doute le temple de Kiyomizu-dera dont le nom veut dire "eau limpide". Il est également listé par l’Unesco. Le bouddhisme y côtoie le shintoïsme avec une divinité commune de la chance et du business.

J’ai été très impressionné par son architecture sur pilotis et sa hauteur de près de 20 mètres.


Après avoir présenté le temple que je préférais, voici le sanctuaire qui m’a le plus émerveillé (non, le mot n’est pas trop fort). Il s’agit du sanctuaire Fushimi Inari construit en l’honneur de la kami des récoltes : Inari.

On y retrouve le renard qui est le messager de la kami et doit aussi protéger les récoltes.

Si l’on aime les torii, ces portiques d’entrée dans un sanctuaire, et la couleur orange, alors on est gâté. Car des torii, il y en a partout ! On peut aussi suivre un chemin sur plusieurs kilomètres pour une petite balade dans les alentours.

Cette couleur orange sert à préserver le sanctuaire des démons !


Voir en ligne : Carnet de voyage au Japon - Les pérégrinations de Titi à Kyoto

Boite à outils

Tokyo
Horaire14:02:41 PM

Japon - Fiche pays

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub