Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

Divers 

L’Esperanto : langue universelle

lundi 7 mai 2007, par Cyril

PNG - 1.5 ko
Drapeau officiel de l’espéranto

L’esperanto vous en avez déja entendu parler ? Non ?

Ce petit article est là pour vous donnez quelques notions de base.
L’ensemble des données a été pris sur Wikipédia.

Sommairement, l’Esperanto est une langue qui a été créé en s’inspirant des autres langues de la planète pour en faire la langue universelle.

Historique

Dans une brochure publiée en 1887, la langue apparaît pour la première fois sous le nom de Internacia Lingvo (« Langue internationale »). Son auteur, Ludwik Lejzer Zamenhof, avait le projet de faciliter la communication entre personnes de langues différentes à travers le monde entier. Dans cette première publication, Zamenhof avait utilisé le pseudonyme de Doktoro Esperanto (« Docteur qui espère »), d’où le nom sous lequel la langue s’est popularisée par la suite.

Popularité :

On estime à 2 millions de personnes qui utiliseraient l’Esperanto. Estimation reprise notamment dans le World Almanach and Book of Facts et dans le Quid (étude réalisée par le Professeur Culbert, de l’Université de Washington).

Principe de la langue

En tant que langue construite, l’Esperanto n’est généalogiquement rattachée à aucune famille de langues. Cependant, sa grammaire et l’essentiel de son vocabulaire portent à la rattacher aux langues indo-européennes. Ce groupe linguistique a constitué le répertoire de base à partir duquel Zamenhof a « composé » sa langue internationale.

Grammaire

L’alphabet et sa prononciation

Toutes les lettres se prononcent, mais en Esperanto, Q, W, X et Y n’existent pas. En revanche, les lettres C, G, H, J, S et U ont deux formes et deux prononciations différentes. Les prononciations s’effectuent comme en français, sauf pour certaines où elle est indiquée entre parenthèses :

A, B, C (ts, tsar), Ĉ (tch, tchèque), D, E (é), F, G (g, gag), Ĝ (dj, John), H (expiré), Ĥ (r, "ch" allemand ou "j" espagnol�), I, J (y, yoyo), Ĵ (je), K, L, M, N, O, P, R (légèrement roulé), S (s, son), Ŝ (ch, chèque), T, U (ou), Ŭ (w, oui), V, Z.

  • tous les noms se terminent par o
  • les adjectifs par a
  • les adverbes par e
  • les verbes à l’infinitif par i
  • les pluriels par j
  • les compléments par n

Un seul article en Esperanto : la (pour tous les noms ; masculins, féminins, singuliers, ou pluriels) :

  • la parolo = la parole
  • la paroloj = les paroles

Les pronoms personnels

  • mi (je)
  • vi (tu)
  • li (il)
  • ŝi (elle)
  • ĝi (il ou elle pour une chose)
  • oni (on)
  • ni (nous)
  • vi (vous)
  • ili (ils ou elles)
  • si (se, pronom réfléchi)

En ajoutant un "a" aux pronoms personnels, on forme les adjectifs possessifs :

  • mia, via, lia... = mon, ton, son...
  • la mia... = le mien/la mienne...

Conjugaisons

Même terminaison à toutes les personnes de chaque temps :

  • +as = présent
  • +is = passé (imparfait ou passé simple)
  • +os = futur
  • +us = fictif (conditionnel/imparfait du conditionnel)
  • +u = volitif (impératif ou subjonctif pour le désir)
  • +i = infinitif

Voilà, cet article est juste une introduction à l’Esperanto, je vous laisse les liens où j’ai pris mon information.

J’imagine que quelques uns seront partagés sur le principe, car on le sait une langue, c’est aussi une culture propre et le principe peut donner l’impression de gommer ça.

Pour ma part je pense qu’au contraire, il donne la chance à certains pays de se faire entendre sans pour autant en ignorer la culture. Exemple : combien d’internautes parle le Ouzbeck :-))-

Twister

Liens utiles


Wikipédia

Espéranto france

Espéranto Montréal

Messages

Boite à outils

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub