Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

AfriqueMaroc 

Le tour du Maroc en 80 rêves - 4ème partie

mercredi 22 juin 2005, par Fabrice

Retour partie01 partie02 partie03

Au bout d une centaine de Km on passait Erfoud et on commençait à prendre la route où je découvrais un désert de pierre qui devait bordait les portes du désert. Tarik nous dit, que pour les touristes, pour être sur d arriver à l erg Chebbi (Désert de Merzouga), ils s’orientaient en suivant la ligne des poteaux électriques.

Enfin nous arrivions Gho, Marion, Satoko, Marie et moi à l Erg Chebbi.

Merzouga s’étend sur une superficie de 50 Km environ. La plus haute dune s élève environ à 800 mètre et la couleur du sable de ce désert d’une couleur rougeâtre.
On posait nos affaires à une des auberges qui se trouvaient aux pieds des dunes. L hospitalité était toujours la même avec une grande générosité et un grand dévouement pour que l’on se sente bien. Avant de franchir les 1eres dunes on passait la nuit à l auberge. Ce soir là je me posais allongé sur la première dune à coté de l’auberge. Le ciel est d’une splendeur étoilée et à cet instant comme à chaque nuit tombée dans le désert j’avais l’impression de quitter ce monde et toutes ces contraintes………je ne faisais plus qu un avec cette immensité de sable ,je me sentais reposé.
Après ce 1er moment je rencontrais Tarik, lui racontais toute l’émotion que je ressentais d être à cet endroit et il me disait :"ce soir tu as entendu l’appel du désert mon ami…"
Après une courte nuit de sommeil on nous présentait les dromadaires qui allaient devenir notre moyen de locomotion pour ces quelques jours dans le désert.
Nous voilà montés sur nos dromadaires. Après une bonne rigolade d’être monté sur cet animal je me sentais grandis et j avais hâte que notre nouveau guide Youssef donne l’ordre de départ. On allait enfin s’enfoncer dans ce dessert tant attendu.
On avançait aux pas cadencés du dromadaire, nous montions et descendions les dunes successives. Je ressentais un certains vertiges quand je regardais en bas, on marchait sur les crêtes des dunes qui me paraissaient très hautes.

Merzouga s’étend sur une superficie de 50 Km environ. La plus haute dune s élève environ à 800 mètre et la couleur du sable de ce désert d’une couleur rougeâtre.
On posait nos affaires à une des auberges qui se trouvaient aux pieds des dunes. L hospitalité était toujours la même avec une grande générosité et un grand dévouement pour que l’on se sente bien. Avant de franchir les 1eres dunes on passait la nuit à l auberge. Ce soir là je me posais allongé sur la première dune à coté de l’auberge. Le ciel est d’une splendeur étoilée et à cet instant comme à chaque nuit tombée dans le désert j’avais l’impression de quitter ce monde et toutes ces contraintes………je ne faisais plus qu un avec cette immensité de sable ,je me sentais reposé.
Après ce 1er moment je rencontrais Tarik, lui racontais toute l’émotion que je ressentais d être à cet endroit et il me disait :"ce soir tu as entendu l’appel du désert mon ami…"
Après une courte nuit de sommeil on nous présentait les dromadaires qui allaient devenir notre moyen de locomotion pour ces quelques jours dans le désert.
Nous voilà montés sur nos dromadaires. Après une bonne rigolade d’être monté sur cet animal je me sentais grandis et j avais hâte que notre nouveau guide Youssef donne l’ordre de départ. On allait enfin s’enfoncer dans ce dessert tant attendu.
On avançait aux pas cadencés du dromadaire, nous montions et descendions les dunes successives. Je ressentais un certains vertiges quand je regardais en bas, on marchait sur les crêtes des dunes qui me paraissaient très hautes.

Parfois on descendait du dromadaire et on ation ide, il savait exactement où il nous emmenait. Ce qui était normal car il nous apprit qu il était né dans ce désert et que depuis ces 27 ans il vivait ici.
Mes yeux ne se lassaient pas de voir cette étendu de sable. On avait de la chance c était pas la période des grandes chaleurs. L’été, la température monte à 50 degrés.
On arrivait à notre campement au bout de 3 heures de marche. On devait aider notre guide à monter la tente berbère.
L’après midi on allait rendre visite à une famille de nomade vivant dans cet environnement si hostile et pourtant si fascinant. Ils vivent sous des tentes avec un petit troupeau dans un enclos. Pour gagner quelques dirhams et comme tous les nomades dans ce désert il cherche des fossiles et les revendent aux touristes.
La première soirée s’achevait en me posant sur le sable et regardant le coucher de soleil. On s’installait pour manger tous ensemble un tagine à base de légumes. Pour guise de fourchette on avait nos morceaux de pains pour attraper les légumes et saucer cette sauce …...qui était délicieusement épicés. Puis après ce repas on se faisait un petit bœuf de music avec des dgembés et des timbales, ce n’était pas d’un doux son mais c’était encore un de ces moments magiques.

Suite partie 05

Boite à outils

Rabat
Horaire00:08:04 AM

Maroc - Fiche pays

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub