Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

AsieExtrême-OrientChine 

Nouvelles publiées sur la chine par JC

vendredi 8 juillet 2005, par Jc

Nimen Hao !

Quelques semaines se sont glissées par la fente de la porte ouverte de ma perception. Deja. Ne sachant trop quoi en penser, je relate, ou frelate, l’idee definitive d’une perspective nouvelle de ce monde
faisant place a une certaine empathie, voire beaute.

Contexte

Franchissant à tout moment l’atre imminent des milles odeurs, je promene mon ombre sur la trempe de sa perception, à tous vents stimulis de toutes sortes, concubins et autres êtres de regles remplissent le paysage parfois désolant de la Chine urbaine.Le contexte, oui. La Chine urbaine. De maniere aisée l’on pourrait Reprendre des elements de réthorique banale pour nous armer du savoir propice a l’analyse de ce monde
impure. Mais c’est justement cette réthorique somme toute demagogue qui ne peut que nous eloigner du but premier qui est de comprendre ce monde.

Disons que l’image la plus simple pour refleter le fossé s’étant creusé entre les deux Chine, serait de comparer ces deux Chine a Laurel et Hardie, c est toi le gros c est moi le petit. L’un sans l’autre ne peuvent que trés peu. Un peu comme un bateau sans gouvernail qui foncerait direct dans le mur….(ou sur Taiwan, à votre guise).
L’une des Chine donne naissance à un tout nouveau monde, un monde de classes connu jadis sous l’epoque d’un enfoire nomme Confucius.
Cette nouvelle Chine, bien, et je dis encore tres loin de l’etat d’empire mondial que tous les adipeuses en sueurs du monde occidental lui confere, reinvente d’une maniere somme toute lache la prouesse mercantile connu quelques siecles plus tot au nord de l’Europe.

La Chine d’aujourd’hui est donc un endroit de relative aisance, ou le gouvernement par l arme tacite de la corruption à étendu ses tentacules gluantes sur la totalitée de la sphere publique, qui elle n’est devenue pure illusion. Croyez-moi, il fait bon y vivre. Je ne blagues pas.!
La vie Et bien, la vie, une autre question scrupuleusement dessinée et modelée par l’illusion du besoin. Qu’est ce que la vie bonne ? Depuis Sparte et la Grece antique, des Perses aux Ottomans jusqu’a Kubilai
Khan, la question a hanté les esprits. La chine elle, a l’avantage historique de ne pas être une puissance purement belliqueuse au sens “epée dans le Coeur” du terme. Dans son histoire récente, chose
que les manuels scolaires d’ici vont glorifier, la Chine n’a été que victime du tigre imperialiste et c’est ce qui va faire en sorte qu’elle peut desormais tenter de precher par l exemple. Cependant, des milliers d années de progres relatif eurent tot fait de tomber sous la main houleuse de quelques êtres en soif de pouvoir, qui par
un soir étouffant d’été ont décidé de mettre sur pied un certain parti, sombre, sorti des limbes, le tout dans une barque sur la riviere Hangpu, qui desormais longe le Bund de Shangai, la trace apparente de la visite de l’Europe en Chine, et la zone économique spéciale de Pudong. Cool paradoxe.

La vie bonne ici passe désormais tout comme nous par le fétichisme deprave de la marchandise. Bonne chose. Au sens ou il faut que jeunesse se passé. Apres la jeunesse, esperons qu une relative période de maturité, periode a laquelle nous occidentaux ne semblons toujours pas être arrivé.

A cet egard, on pourrait tout en continuant de réprimander la Chine, la féliciter pour ses progrés en matiere de libertés individuelles.
Le seul hic, comme moults concepts ici, c’est que la définition officielle de libertée est imprimée dans le dictionnaire du parti communiste 3 eme édition. Liberté ici est intrinsequement liée à la politique, et vice versa. De nos jours en Chine ont peut voir fleurir les religions, toutes sortes de cultes d apparence banale
mais qui au sens profond laisse nt emaner le besoin profond d’appartenance. Plusieurs églises non conformistes se forment dans des sous-sols de Pekin, de Chongqing et d’Urumqi. Bien sur, le Pasteur se doit de se faire moins virulent qu’il pourrait se le permettre en temps normal.
Les chiffres officiels, comme ceux de la croissance ou bien du développement humain sont amenuisés par le parti qui craint que la spéculation ne viennent l’obliger a dévaluer sa monnaie, qui à la longue ne pourrait que causer douleur au systeme industriel turgescent, base sur la main d’oeuvre bon marché. Malgre tout, on
parle de plusieurs millions d’adeptes. La normalite n’est plus trés loin, mais lorsque l’on se souvient des milliers d’adeptes du Falungong amassés en face du parlement et des efforts depuis 1999 fait pour effacer cette religion somme toute inoffensive, base sur la meditation….

Le gouvernement a donc bel et bien decidé de rajouter quelques lignes a sa définition de liberté individuelle. Mais comme dans moult économies controlées, il y a des chances que les gains soient sous formes de profits directs, ne passant pas necessairement par toutes les couches de la societe. Avec l apparition de nouvelles
classes apparait de nouveaux problemes, crimes, corruption etc.
C’est ici que la religion vient remplir sa fonction et c’est ici que l’on peut comprendre comment le gouvernement fonctionne.
Avec argent vient soif de liberté, avec inegalités vient aussi soif de libertés. Les deux ne sont cependant pas soeurs jumelles de bonne augure.

Le but des ces dernieres lignes n’etant pas de montrer ma désolation, car c’est avec passion que désormais je vis l’apprentissage de ce pays sommes toutes extremement complique. En fait j’essai simplement de sortir de la réthorique et faire en sorte qu’aucuns de vous ne me ressortent le discourse banal de l’opportunisme et de la prochaine puissance mondiale. Apres tout, le debat aussi vivant ici et plusieurs intellectuels s’entendent pour dire que la montée en puissance de la nation chinoise ne saurait reposer seulement sur l’emergence économique.

Depuis le 4 mai 1919, manifestations liberales estudiantines, la Chine est au prise avec le debat sur le vieux et le nouveau, le classique et le nouveau. Dans le contexte de mondialisation, qui tend, partout dans le monde, d’une maniere paradoxale, a faire ressortir les identites nationales plus fortes. La dichotomie entre l’animal humain, et l’animal politique va faire en sorte que tant qu’un element profond de ralliement n’aura pas reunifie la Chine au point de vue culturel, le gouvernement ne pourra jamais compter que sur une petite partie du peuple, demissionnant en grand nombre des rangs du parti, qui eux sont rassembles autour de principe natonalistes caduques qui avec une soif de savoir plus gr ande liee a l augmentation du niveau de vie, tomberont. Moi j’appelle ca la perte de la virginite.

On pourrait donc aisement resumer le tout en une question, en comportant plusieurs : De quoi la Chine a t”elle le plus besoin, sauver la tradition ou lutter contre l’igonrance ? La reponse prêt a porter est souvent : Si le vieux reste le nouveau ne viendra jamais.

Apprendre la langue, communiquer, n’a fait que me rapprocher des gens et faire en sorte que désormais je ne puisse éviter de telles questions. C’est le sentiment justement d’être pris entre la tradition et le renouveau qui crée ce sentiment ambigue. La Chine demeure, selon moi, une societé foncierement traditionnelle et
conservatrice. Elle est extrement codifiée, quoi que pas autant qu’au Japon. Demystifier le tout est essentiel, mais l’essentiel et tout autant de le faire a travers des lunettes dépourvues de verres occidentaux. Passer plus de temps ici, cotoyer des chinois me fait réaliser ce pourquoi je fais les efforts d’une vie pour apprendre
cette langue. Ca aurait pu etre l’hurdu, ou le russe. En attendant, c’est obnubile par mon pouvoir d’achat que je vague sur les traces de milliers d’autres.

Banalités

C’est l’echeance de la mi-session, la mi-ete....Les 45 degres se font frequents, et la biere toujours aussi froide. Je crois que tous ici nous laissons porter par la soif de savoir et de voir. Chaque etant une sorte de combat a travers la jungle que ca peut-etre, moi c’est en 4eme ronde que je suis a mon meilleur.
Dans quelques semaines nous pourrons delaisser la cote-est et l’universite pour aller se refugier en montagne. J’aurais aime retourner au Tibet. Le tibet est le pourquoi de toute l’affaire.
Quel pardadoxe. J’essai d’expliquer a des gens pourquoi j’apprends le chinois...chose que je ne puis moi-meme envisager avec beaucoup de clarete....Je penses que ca remonte a mon traumatisme vecu au Tibet et par la suite ma tendance a generaliser sur les chinois...
je voulais comprendre, alors voila.

Vous me pardonnerez tous ce message sommes toutes decousu. Vous comprendrez que les idees se bousculent, et qu eventuellement ca doit sortir, a tort ou travers. Il y a deja quelques semaine que je n ai pas rajoute de photos mais la semaine prochaine, au retour d’une escapade a Shanghai, il devrais y en avoir plus :

Je vous souhaite tous une belle fin d’été.

Je dois normalement repasser au Quebec a la mi-aout. Ceux qui
auraient des demandes speciales, scorpions seches, culottes a
boutons, etc. Hésitez.

yihuir jian pengyou men.

Jin Dong

Suite, 2ème nouvelle

Boite à outils

Shanghai
Horaire20:57:13 PM

Chine - Fiche pays

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub