Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

EuropeFrance 

Récit de voyage de Suzanne et Michel Arles la romaine, Les Alpilles

lundi 20 février 2006, par Suzanne

Retour partie01

GIF - 112.3 ko
Cliquer sur la carte pour agrandir

Direction Cornillon-Confoux, Provence, 19 juin :

Nous empruntons cette fois-ci l’autoroute, la fameuse A7, direction la Provence. Nous arrivons sans trop de difficulté à Cornillon et trouvons la maison louée. Les proprios ne semblent pas là, nous sommes un peu avant le temps que nous avions prévu. Nous laissons l’auto et montons au village, tout proche. Nous prenons un lunch sur la terrasse d’un petit resto. Souvenir impérissable de tagliatelles aux champignons ! Retour vers la maison ou nous sommes accueillis par le chien Izos suivi par les propriétaires, Michel et Monique. Leur maison a 2 étages, ils habitent le 2e, nous logerons au premier où habitait avant son décès la mère de Monique. La maison est sur un léger promontoire, avec une vue magnifique sur la campagne verdoyante et au loin l’étang de Berre. Cuisine toute équipée, salle à manger, télé, grande chambre, salle de bain, très grande galerie avec porte patio, c’est super ! Nous avions bien sur une petite crainte, nous avions vu les photos et lu des commentaires, mais on ne sait jamais…. En fait, j’ai trouvé cette location annoncée dans le journal La Presse.

Nous nous installons, les proprio. nous offrent le café, ils sont à la retraite, Michel, le proprio. est un grand gaillard, ancien officier dans l’armée. Nous allons faire nos courses au Casino et découvrons ce qu’est une « grande surface », on y vend de tout, même des voitures ! Prenons un apéro mémorable avec nos hôtes, comparatif entre les pastis Pernaud et Ricard. Suivis de rosés, jambon, fromages, etc.…. Bref, mon mari terminera sa soirée avec une belle indigestion, le vieil officier l’a bien eu le petit canadien !

Fête du cheval à Grans, 20 juin :

La sœur de l’intermédiaire à Montréal par qui nous avons transité la location, Geneviève est une grande organisatrice. Nous nous retrouvons par ce très beau dimanche (encore du beau temps !) en pleine fête de village. Nous arrivons trop tard pour assister à la bénédiction des chevaux mais pas trop tard pour la parade, les jeunes filles sont costumées à l’espagnole, l’influence catalane et l’amour des chevaux est très présent. Fanfare menée de main de maître par un meneur très enthousiaste pour accompagner le tout ! Divin ! Vient le dîner à l’ailloli sur la place principale du village, grandes tables disposées sous les platanes, je me crois dans un film français ! Fascinant ! A notre table, nos hôtes provencaux et leurs amis ainsi que deux couples québécois dont l’un accompagné de leur jeune fille, ils sont très sympathiques. Ils logent à Salon de Provence chez Geneviève et Gilbert qui habitent une très grande demeure, sur leur propriété ils ont aménagé une dépendance qu’ils louent. Ils font aussi chambres d’hôtes dans leur grande demeure.

Gilbert, mari de Geneviève et architecte à la retraite, après avoir « callé » quelques pastis avec son ami, notre hôte de Cornillon, dévore les escargots….Le rosé coule à flot ici. Les provençaux ont le coude très très léger…..Petite chicane au dîner pour une histoire de place, cela a failli se terminer en bataille. Ce n’est pas l’ambiance qui manque, quelle joie et privilège de vivre cette activité avec des gens de la place.
Nous terminons l’après-midi dans l’atelier des costumes pour l’essayage, il nous faut trouver nos costumes pour les parades, ce qui n’est pas une mince tache. En fait les parades ont lieu à chaque année dans le cadre d’une reconstitution historique qui commémore le passage de Catherine de Médicis venue consulter Nostradamus. Mais n’oublions pas, Geneviève est catégorique : « ce n’est pas une mascarade, c’est une reconstitution », autrement dit on ne rigole pas avec ça les québécois….. Nous aurons droit à une répétition générale et 2 parades….mais j’en reparle plus tard.

Arles la romaine, 21 juin :

Ce matin, Michel, notre hôte, a sa chemise à l’envers, ils sont restés à Grans pour le souper au taureau…
Cornillon étant bien situé, cela nous permet de visiter la Provence sans trop faire de kilo.

Arles La Romaine n’a plus rien de bien romain sauf peut-être le sens du commerce ! Heureusement que Monique, notre hôte, nous avait parlé du nouveau musée Antique, ce fut le plus intéressant à Arles. Le musée a de fort belles pièces et est très instructif sur la fascinante vie romaine. Nous allons voir le théâtre antique dont il ne reste plus grand-chose. L’amphithéâtre est par contre bien conservé, des corridas y ont lieu régulièrement. Sommes une fois de plus impressionnés par le génie des romains ! Les Thermes sont nulles, rien d’indicatif, plein de broussailles et de détritus, vraiment nul ! Ayant acheté un billet qui donne droit à la visite de plusieurs sites, on essaie les cryptoportiques, long tunnels souterrains, il y fait très noir, on n’y voit rien, là encore rien de descriptif…. Donc, en général, bien décevant, les monuments ont besoin d’entretien et que les visites soient instructives. Le lunch nous sera servi par un garçon de table qui fait son travail mais sans vraiment nous voir….. Lors de notre visite, j’ai si envie, que je me dois de trouver une toilette sans faute, en voici une publique, à côté de l’hôtel de ville. C’est bien la pire que je n’ai jamais vue, turque, mais ça aurait pu aller, mais c’est sale, il fait noir, et ça pue !! Vite sortons de là !
 ? Arles, check

De retour à Cornillon. Lors de notre séjour, nous prendrons l’apéro tranquille sur la grande terrasse, en lisant, accompagné souvent du chien Izos qui vient « glandé » et « scèné » des bouts de rillettes ou saucissons. Moi, je lis « Ghesha ».

Les Alpilles, 22 juin :

Nous empruntons la D5 et la D27, petites départementales, jolis paysages, vignes, oliveraies. Nous visitons le site de Glanum, tout près de Saint-Rémy-de-Provence. Là aussi manque d’explication, ça prend beaucoup d’imagination pour reconstituer dans sa tête ce qu’étaient ces ruines. Attention, La Provence vit-elle sur sa réputation ? Traversons le village de Saint-Rémy pour arriver aux Baux-de-Provence, construit dans la roche, ancien site d’exploitation de bauxite. C’est un village charmant et impressionnant, tout autour, des oliveraies.
A l’heure du lunch, nous dînons à l’intérieur d’un resto, le Mistral est très fort cette journée là malgré le soleil. Dînant à la table d’à côté, 2 dames et un monsieur, tous d’un âge certain, bien mis, parlent de leurs enfances, d’éducation, de voyages aux Etats-Unis faits dans leurs jeunesses, même entendu : « la dernière fois que je l’ai vu, c’est au siège social de la gestapo »…. Fascinant mais j’ai dû mal à tout comprendre ce qu’ils racontent, dommage !

Après le lunch, nous montons sur les ruines du Château, il y fait un de ces vents, ça défrise ! C’est le fameux Mistral qui arrive directement du Mont Ventoux, en plein hiver, ça ne doit pas être bien chaud. Sur les photos, j’ai le visage plein de plis !! J’ai eu l’idée de mettre une petite robe, heureusement j’ai un body en dessous car le vent se fait bien coquin. On doit parfois s’arrêter dans les marches car c’est dangereux, le vent a renversé sur mes yeux le chandail que je portais attaché sur les épaules, je ne voyais plus rien. Bref, tout ça a résulté dans des fous rires incroyables avec Michel, nous étions deux gamins, je garde un souvenir des plus tendre et affectueux de cet après-midi. Beaucoup de plaisirs en cette journée passée aux Baux !

Suite du voyage - La Camargue

Boite à outils

Paris
Horaire13:59:13 PM

France - Fiche pays

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub