Voyages Baroude, le site des baroudeurs. Partager pour mieux voyager.

AsieMoyen-OrientInde 

Sport du monde - Le Kabaddi

lundi 28 janvier 2013, par VoyagesBaroude

Généralité


Le Kabadi est un des sports les plus anciens de l’histoire de l’Inde, le Kabaddi alterne est un mixte d’attaque et de défense contre deux équipes de 6 joueurs. Un chasseur doit aller toucher un adversaire et revenir dans son camp sans se faire toucher. A tout moment, il peut se faire plaquer et risque l’expulsion du terrain.

Une des version du nom Kabaddi serait issu du mot "KAUNBADA" qui signifie combattre l’adversaire. L’autre version serait qui’Il viendrait d’un mot hindî signifiant « retenir son souffle », action importante au sport lui-même.

Ce sport a quelques similitude avec la lutte ou encore le rugby pour les placage. Le Asian Kabaddi Championship est organisé tous les ans depuis 1980 ; l’Inde en a toujours été le vainqueur.
Le kabaddi est joué aux Jeux asiatiques et est également utilisé comme méthode d’entraînement par la British Army.

Origine et histoire

Le kabaddi puise ses origines dans l’État indien de Tamil Nadu. Il est appelé sadugudu en tamoul et chedugudu en télougou.
La Kabaddi Federation of India est fondée en 1950 ; elle compile les règles du jeu.

Règle du jeu

Déroulement :
Deux équipes de sept joueurs occupent les moitiés d’un terrain de jeu d’environ 12,5 × 10 mètres. Chaque équipe a cinq joueurs supplémentaires en réserve. Le match est organisé en deux temps de vingt minutes chacun (quinze minutes pour les femmes), avec une pause de 5 minutes entre les deux pour que les équipes changent de côté.

Les équipes envoient à tour de rôle un « raider » du côte de l’équipe opposante, où le but est de tacler et lutter contre des membres de cette équipe avant de courir de son côté. Les membres battus par le raider sortent du terrain.

La défense doit former une file en se tenant de la main ; si cette chaîne est « cassée » un membre de l’équipe doit sortir du terrain. Le but des défenseurs est d’empêcher le raider de retourner de son côté avant qu’il n’arrête de retenir son souffle. S’il inspire avant de retourner du côté de son équipe, il doit quitter le terrain.

Un joueur doit également quitter le terrain s’il dépasse les lignes extérieures du terrain, sauf pendant une lutte avec un raider.
L’équipe opposée gagne un point pour chaque adversaire ayant quitté le terrain. Une équipe gagne deux points (« lona »), quand toute l’équipe adverse est battue. L’équipe avec le plus de points à la fin du match le remporte.

Organisation :
Les matchs sont organisés selon l’âge et le poids des joueurs. Il y a six personnes supervisant le match : trois arbitres (un referee et deux umpires), une personne s’occupant des points, et deux assistants à cette personne.

Dans la version panjâbî de kabaddi on joue dans un cercle, où le raider doit courir vers quatre adversaires dans le but de battre un seul avant de courir de son côté du terrain (le plus souvent à un endroit marqué), pour gagner un point. Si un adversaire bat le raider le point revient à son équipe. On joue ainsi à tour de rôle, et le premier tour vaut un point et demi pour éviter la possibilité d’un match nul.

Vidéo

Boite à outils

  • Europe
  • Europe

  • Afrique
  • Afrique

  • Amèrique du N.
  • Amérique du Nord

  • Amèrique C.
  • Amérique Central

  • Amèrique du S.
  • Amérique du Sud

  • Asie P.O.
  • Asie Proche Orient

  • Asie M.O.
  • Asie Moyen Orient

  • Asie E.O.
  • Asie Extrème Orient

  • Océanie
  • Océanie

VB pratique

Espace Pub